Les masques médicaux protègent-ils contre la grippe?

Commençons par la théorie

L’agent causal du rhume et de la grippe est un virus. Il se transmet par gouttelettes aéroportées de personne à personne lors de la toux ou des éternuements.

Les virus sont des organismes incroyablement petits, beaucoup plus petits que les bactéries, donc pénétrer à travers les fibres du masque dans vos voies respiratoires ne leur sera pas difficile. Seul un système respiratoire fermé, comme celui des plongeurs, peut protéger contre les virus. Sûrement, vous n’avez pas vu de telles personnes dans le métro. Alors, quel est l’intérêt des masques médicaux?

La transmission aérienne signifie que les virus sont contenus dans des gouttelettes de salive ou de mucus. Ils ne peuvent pas les quitter jusqu’à ce que la gouttelette sèche. Cela signifie que le masque doit être utilisé par une personne qui est déjà malade — il «attrapera» les gouttelettes infectées!

Porter un masque pour éviter de tomber malade est inutile. Mais il est nécessaire pour éviter d’infecter les autres.

Rappelez-vous quelques règles concernant les masques médicaux:

Il doit être très serré sur le visage, les espaces réduiront la protection à zéro.Le masque doit couvrir la bouche et le nez en même temps, sinon cela n’a aucun sensLe masque doit être changé environ toutes les heuresL’utilisation d’un masque s’il est déjà devenu humide est interditeLes masques médicaux sont jetables, leur réutilisation les rend dangereux pour les autres. Les particules virales sèches seront «soufflées» dans l’environnementLe masque ne peut être utilisé que par une seule personne, le passer à d’autres personnes peut entraîner une infectionLe masque doit être jeté immédiatement après utilisation, sinon il deviendra une source de virus

Vous pourriez penser, qu’en est-il des médecins? Ils reçoivent souvent des patients avec un masque, bien qu’ils soient en bonne santé. Il y a beaucoup de raisons à cela.

Premièrement, une personne atteinte d’une infection respiratoire ou de la grippe commence à propager l’infection même avant l’apparition des symptômes. Comme les médecins sont constamment en contact avec des personnes malades, ils peuvent déjà transmettre l’infection, sans le soupçonner eux-mêmes.

Deuxièmement, les médecins examinent souvent les muqueuses. C’est particulièrement souvent le cas des oto-rhino-laryngologistes, des gynécologues, des urologues, des dentistes… Cela augmente considérablement le risque d’infecter le patient, lorsque le flux d’air provenant des voies respiratoires du médecin peut entrer en contact direct avec la muqueuse.

Quelles autres mesures peuvent être prises pour se protéger contre la grippe et les infections respiratoires?

Faites-vous vacciner contre la grippe, nous en avons écrit plus à ce sujet iciAérez régulièrement les pièces pour réduire la quantité de virus dans l’airNe touchez pas votre bouche, votre nez et vos yeux avec des mains salesÉvitez les grandes foulesRestez à au moins 1 mètre d’une personne atteinte d’un rhumeMenez une vie saine.